Mai, les fleurs abondent, que doit faire l’apiculteur ?

dimanche 8 mars 2020
par  Sylvain
popularité : 17%

Mai, que doit faire l’apiculteur ?

Le mois de mai, est une période généreuse pour les abeilles : les fleurs et sources de nourritures abondent. Le développement de l’essaim, guidé par le rythme des saisons, atteint ici son paroxysme.
JPEG - 45.3 ko

Les ruches regorgent d’abeilles, certaines récoltes sont déjà prêtes et l’apiculteur accompagne son cheptel durant ce mois où les fortes chaleurs peuvent alterner avec périodes froides :
- Poser les hausses (première ou deuxième hausse selon la vigueur de la colonie) car les colonies qui se sentent à l’étroit dans leur ruche risquent d’essaimer. Au préalable, il faut placer une grille à reine au-dessus du corps, pour que la reine ne ponde pas dans le grenier à miel.
- Renouveler les cadres de ruche : deux vieux cadres de corps par deux cadres montés avec une feuille de cire pour entretenir la santé de l’essaim.
- Anticiper l’essaimage : le risque d’essaimage est accru, il faut donc contrôler les ruches (reine trop vieille, faible activité sur la planche d’envol, ... ). Si le risque est avéré, on procède à un essaimage artificiel en divisant la ruche tout en équilibrant le couvain et les réserves. Dans la ruchette orpheline, plusieurs reines seront élevées, la plus forte tuera les autres et assurera ainsi la survie de la ruche et l’augmentation du cheptel.
- Placer des ruches pièges enduites d’une pâte qui attire les essaims afin d’agrandir son cheptel en capturant des essaims vagabonds ou en récupérant les essaims fugueurs.
- Continuer à élever des reines pour développer votre rucher (à prélever de préférence sur des colonies douces et en pleine santé).
- C’est le moment des premières récoltes de miel et la miellerie doit être équipée du matériel nécessaire pour prélever le miel.
- Récolter la propolis et le pollen en plaçant un tapis spécial propolis et/ou une trappe à pollen à l’entrée de la ruche.