Juin, le mois des premières récoltes

dimanche 8 mars 2020
par  Sylvain
popularité : 14%

Juin, le mois des premières récoltes, que doit faire l’apiculteur ?

En Juin, les journées sont souvent chaudes et les prairies regorgent de nectar. L’activité des abeilles est intense et la population des colonies atteint son maximum. C’est un mois où l’on peut observer de très fortes miellées.

JPEG - 10 ko
L’apiculteur a du pain sur la planche. Il doit surveiller régulièrement ses ruches pour contrôler les colonies et prélever les hausses :
- Surveiller le remplissage des hausses : une météo clémente et l’abondance de nourriture exigent une surveillance accrue (idéalement une visite hebdomadaire). Dès que les hausses sont pleines, il faut en ajouter une nouvelle, sous peine de perdre un peu de récolte.
- Les abeilles « font la barbe », c’est à dire qu’elles s’accrochent les unes aux autres à l’entrée de la ruche. C’est le signe que la colonie est trop populeuse (dans ce cas il faut ajouter une hausse) ou que la ruche est trop chaude (les abeilles sortent pour faciliter le travail des ventileuses).
- Pour le miel de printemps, c’est le moment de la récolte des cadres de hausse (ceux-ci doivent être pleins et operculés).
- Élargir son cheptel en continuant à attraper de nouveaux essaims à l’aide de ruches pièges.
- Sur les essaims fraîchement capturés, on peut éliminer la reine et introduire une jeune reine fécondée. Cette technique diminue les risques d’essaimage durant deux ans.
- Nourrir les nouveaux essaims avec du sirop mélangé à des compléments alimentaires à raison d’une ou deux fois par semaine afin d’accélérer le développement de la colonie.
- Hydrater les abeilles : avec l’arrivée des fortes chaleurs, il faut veiller à ce qu’elles disposent d’un abreuvoir à proximité.
- Équiper la miellerie pour pouvoir extraire, filtrer & décanter le miel récolté.
- Récolter la propolis et le pollen en plaçant un tapis spécial propolis et/ou une trappe à pollen à l’entrée de la ruche.