La vie de la ruche en Juillet

dimanche 8 mars 2020
par  Sylvain
popularité : 15%

En Juillet, les ressources mellifères exploitables pour l’abeille se raréfient ainsi que l’activité dans la ruche. La ponte ralentit et les risques d’essaimage diminuent.
Il reste néanmoins quelques fleurs intéressantes pour les butineuses avec la floraison des tournesols, des lavandes ou encore des tilleuls.

L’apiculteur doit surveiller régulièrement ses ruches pour contrôler la prolifération du varroa et récolter les hausses
JPEG - 10.1 ko
Récolter les hausses : pour les ruches sédentaires, l’apiculteur doit procéder à la récolte le plus tôt possible (au plus tard fin juillet). Cette opération est plus facile à l’aide d’un chasse-abeille.
Après la récolte, il est recommandé de traiter les ruches contre le varroa et de nourrir la colonie en sirop.
La disette peut entraîner une plus grande agressivité chez les abeilles, il faut se protéger à l’aide d’un enfumoir et être vigilant car les risques de pillage augmentent. Lorsque les miellées sont terminées, l’apiculteur peut réduire l’entrée de la ruche.
Durant les fortes chaleurs de juillet, l’installation d’un abreuvoir à proximité des ruches devient vital pour la santé des abeilles.
C’est le mois de la récolte et donc des activités dans la miellerie. L’apiculteur doit veiller à s’équiper du matériel de miellerie qui lui permettra d’accomplir facilement ces opérations : désoperculation, extraction, filtrage et mise en pot.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234