Novembre, que doit faire l’apiculteur ?

dimanche 8 mars 2020
par  Sylvain
popularité : 48%

En Novembre le soleil décline, les nuits sont longues et la nature s’endort : le froid s’installe jour après jour. Les abeilles ne font plus que de rares apparitions hors de la ruche, essentiellement les beaux jours pour effectuer un vol de propreté. Dans la ruche, elles se serrent en grappe pour se tenir chaud.

L’apiculteur ne doit pas déranger les abeilles mais, il peut effectuer des visites rapides, en limitant au maximum les perturbations pour s’assurer du bon état de ses ruches (branches tombées, toit renversé, ruche attaquée par les pics verts).
JPEG - 13.2 ko
Nourrir les abeilles avec du candi si la ruche n’a pas assez de provisions pour tenir l’hiver. On peut s’aider d’un peson (environ une quinzaine de kilos sont nécessaires pour l’hiver donc le poids de la ruche doit être supérieur à environ 30 kg en pesée normale soit 15 kg en pesée arrière).
Si ce n’est pas déjà fait, protéger la colonie des prédateurs en installant à l’entrée de la ruche une porte qui empêche les prédateurs tels que la musaraigne de s’introduire dans l’habitacle des abeilles.
Penser aux fonds de ruche aérés pour maintenir une bonne aération, ce qui empêche la formation de moisissures et favorise la conservation de la cire.
Fixer le toit de la ruche en posant une grosse pierre au-dessus pour éviter qu’il ne s’envole.
Entretenir les cadres de ruche en les nettoyant. Les cadres infectés par la teigne doivent être minutieusement raclés puis désinfectés à l’aide d’un chalumeau.Cette période, plus creuse, est aussi favorable à la construction de nouveaux cadres.
Rénover les ruches en réparant les angles brisés, et en appliquant une couche d’huile protectrice sur le bois ou une couche de peinture spéciale ruche.
Enfin, ne pas oublier de déclarer ses ruches entre le 1er septembre et le 31 décembre.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234