En Mars, les jours se rallongent sensiblement, la flore disponible se diversifie, la ponte de la reine s’intensifie.

dimanche 3 mars 2019
par  Sylvain
popularité : 2%

En Mars, les jours se rallongent sensiblement, la flore disponible se diversifie, la ponte de la reine s’intensifie.Pour soutenir la croissance de la colonie, les abeilles ont besoin de beaucoup de nourriture, qu’elles puisent dans les réserves et dans la nature.
Bientôt, par une belle journée ensoleillée, l’apiculteur réalisera sa première visite de printemps : Pour cela, choisissez une journée chaude (16 ° au moins) et sans vent.
Ouvrez la ruche et procédez rapidement :
• s’il y a du couvain compact, tout va bien. La reine est prolifique. Assurez-vous que les abeilles disposent de provisions en quantité suffisante. A défaut, vous ajouterez une plaque de candi, surtout si une vague de froid survient.
• un couvain clairsemé, c’est le signe que la reine n’est plus toute jeune. Cette colonie aura du mal à se développer.
• s’il n’y a pas de couvain, la colonie est orpheline. Le mieux est de l’enfumer copieusement pour que les abeilles se gavent de miel et s’envolent. Retirez ensuite tous les cadres de cette ruche et brossez-les. Enfin, ôtez la ruche de son emplacement. Après avoir longtemps volé devant leur ancien emplacement, les abeilles finiront par entrer dans les ruches voisines où elles seront acceptées sans problème du fait qu’elles n’arrivent pas « les mains vides ».
A la fin de la visite de printemps, vous connaîtrez exactement le potentiel de chacune de vos colonies.
installer des abreuvoirs dans un endroit ensoleillé et à l’abri du vent dès que possible : ils permettent de rafraîchir la ruche et de soutenir la production de gelée royale. Le couvain étant en pleine expansion, les abeilles consomment beaucoup d’eau. Si les vôtres doivent aller loin pour en trouver, créez un petit plan d’eau à côté du rucher : un vieux récipient plein d’eau avec de nombreuses brindilles de bois en surface fera très bien l’affaire. Vos abeilles seront heureuses de venir s’y abreuver. Les brindilles leur éviteront la noyade.

• par une belle journée, remplacer le fond de ruche et examiner l’ancien, il donnera de précieuses indications sur l’état sanitaire de la colonie : une grande quantité d‘abeilles mortes, des débris de cire de grosses tailles ainsi que des déjections brunâtres indiquent une ruche en mauvaise santé.
L’idéal est d’avoir un plancher supplémentaire. Mettez-le à la place du plancher de la ruche A. Puis nettoyez celui de la ruche A et placez-le sous la ruche B. Et ainsi de suite. Cela suppose que vos ruches soient identiques.
Si le plancher est fixe, transvasez la colonie et ses cadres dans une ruche neuve, ou ancienne mais avec un intérieur propre et passé à la flamme.
Ayez toujours le souci de loger vos abeilles dans des ruches propres et sèches.

Remplacer les corps et cadres usagés par du matériel propre et désinfecté.
• Si le développement de la colonie se confirme grâce à une météo favorable, remplacez dans chaque ruche deux vieux cadres de cire noire, la vieille cire est porteuse de germes par deux cadres de cire gaufrée


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112